Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Les SAA sont utilisés par les athlètes à des doses de 10 à 50 fois supérieures aux taux de renouvellement physiologique, voire plus. Cela génère une hyperandrogénie dans l’organisme et entraîne un déséquilibre endocrinien induit par le stéroïde anabolisant ainsi que de nombreux effets secondaires d’ordre somatique et psychique.  

Les principaux effets secondaires des SAA sont :
  • Au niveau cardiovasculaire  -  infarctus du myocarde, arythmies, mort subite, thrombose, augmentation du cholestérol LDL athérogénique
  • Au niveau hépatique  -  formation de kystes hépatiques, tumeurs du foie
  • Au niveau des systèmes endocrinien et reproductif  -  détérioration de la fonction thyroïdienne, résistance à l’insuline et réduction de la tolérance au glucose, suppression des taux d’ACTH, de LH et de FSH, modification de la concentration en hormones sexuelles masculines et féminines.
    • Système reproductif masculin  -  troubles de la spermatogenèse, stérilité, atrophie testiculaire, impuissance, troubles de la libido, gynécomastie, calvitie et, probablement, hypertrophie de la prostate.
    • Système reproductif féminin  -  inhibition de l’ovulation, irrégularités menstruelles, stérilité, formation de kystes ovariens, grossissement du clitoris, réduction du volume mammaire, atrophie de l’utérus, troubles de la libido, apparition d’une voix plus grave, alopécie et hirsutisme.
    • Enfants et adolescents  -  développement de la pilosité pubienne, développement phallique et clitoridien et autres signes de virilisation ou de puberté précoce.  
  • Au niveau du squelette  -  rupture tendineuse, rhabdomyolyse, soudure prématurée des épiphyses et retard de croissance chez les adolescents.
  • Au niveau psychique  -  changements d’humeur, irritabilité, agressivité non contrôlée, autres symptômes et syndromes affectifs ou psychotiques.
  • Divers  -  acné stéroïdien, tumeur rénale de Wilm, syndrome d’apnée du sommeil et risque accru d’hépatite et de SIDA (associé au partage des aiguilles).  
Chez la femme, l'atrophie mammaire, l’hypertrophie clitoridienne, la modification de la voix, l’hirsutisme et l’alopécie sont généralement irréversibles. Bien que la plupart des autres effets secondaires induits par les SAA soient considérés comme réversibles après l’arrêt des stéroïdes, on a recensé certains cas suggérant que des problèmes pourraient persister pendant plusieurs années et que la guérison totale n’est pas garantie. De plus, on ignore les effets à long terme sur la santé d’un abus de SAA. Par exemple, le milieu hormonal modifié observé après une supplémentation en pro-hormones de testostérone est similaire au profil hormonal observé chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate, des testicules ou du pancréas. 

Effets secondaires des autres agents anabolisants:
Les effets secondaires du clenbutérol, comme ceux des autres β2-agonistes, sont : élévation de la fréquence cardiaque, arythmie, mort subite, tremblements et crampes musculaires, céphalées, nervosité, insomnie. Le zéranol n’étant utilisé que chez l’animal, nous ne disposons d’aucune information concernant ses effets secondaires chez l’homme. Toutefois, des études menées sur des animaux suggèrent des effets toxiques sur le foie et un risque accru de carcinogenèse hépatique. Chez la femme, la consommation de tibolone peut entraîner nausées, vomissements, myalgie, céphalées, hirsutisme. On ignore quels sont les effets secondaires des SARM et, à ce jour, aucun produit de ce type n’est commercialisé.
drucken