Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Les amphétamines et la cocaïne sont de puissants stimulants occasionnant une addiction ; ils ont de grandes chances d’être consommés en quantités excessives et produisent d’intenses effets secondaires physiologiques et psychologiques ainsi que sur le système reproductif.
La consommation d’amphétamines pendant la grossesse est associée à un risque accru de décès de la mère, du fœtus ou du nourrisson et de problèmes à la naissance.
Chez l’homme, la consommation chronique de cocaïne est associée à une perte de libido et à un risque accru de priapisme. L’administration de cocaïne diminue la concentration sérique d’œstradiol et interrompt les cycles menstruels et la folliculogenèse chez les animaux femelles. La consommation de cocaïne pendant la grossesse peut provoquer un avortement spontané, un décollement placentaire, un retard de croissance du fœtus et un ensemble de malformations congénitales.
drucken 

www.doping-prevention.com