Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
L’hormone de croissance humaine (hGH), l’insuline et le facteur de croissance insulinomimétique (IGF) stimule la croissance de tous les tissus en produisant des effets anabolisants sur l’organisme, effets qui peuvent être associés à un comportement agressif et violent. Les effets indésirables associés à la prise de ces hormones sont la neuropathie hypertrophique, la perte de la vue, l’apnée du sommeil et un risque de développement d’un diabète de type II. Ils risquent de modifier l’état psychique d’une personne. 
Les hormones corticotropes stimulent la synthèse et la sécrétion des corticostéroïdes tels que le cortisol et la corticostérone. La hausse de la concentration plasmatique de ces hormones change l’humeur de l’athlète afin qu’il puisse réaliser de meilleures performances à l’entraînement ou en compétition.
drucken 

www.doping-prevention.com