Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Une exposition prolongée à des taux élevés de hGH et d’IGF-1 endogènes entraîne des lésions structurelles et fonctionnelles directes des tissus et le développement de troubles systémiques secondaires.
Les patients atteints d’acromégalie développent plusieurs altérations respiratoires dues à l’action hypertrophique de la hGH et de l’IGF-1 sur les os et les tissus mous crânio-faciaux, sur les muqueuses/cartilages respiratoires, sur le volume des poumons et sur l’activité des muscles respiratoires. Cet ensemble d’anomalies entraîne une apnée du sommeil et des troubles de la fonction respiratoire. Au niveau des voies aériennes supérieures, le remodelage des os et des tissus mous entraîne des troubles de la perméabilité normale du pharynx pendant le sommeil et est essentiel à l’apparition d’une apnée obstructive du sommeil, le principal type de troubles respiratoires nocturnes dont souffrent les personnes atteintes d’acromégalie. Une surcharge chronique en GH provoque plusieurs modifications susceptibles de contribuer à la détérioration de l’équilibre intrapharyngé pendant l’inspiration et augmente ainsi la collapsibilité du pharynx pendant le sommeil.
Les troubles de la fonction respiratoire sont dus aux modifications survenues sur l’os, la structure musculaire de la poitrine et sur le volume et l’élasticité des poumons. Dans les poumons, les proliférations de pneumocytes et de cellules des muscles lisses se reflètent dans la croissance excessive de l’épithélium pulmonaire et dans l’épaississement du tissu interstitiel. Cette modification réduit l’élasticité pulmonaire, tandis que le volume pulmonaire augmente du fait de la croissance excessive des alvéoles. Ce processus entraîne des troubles de la fonction respiratoire ; la réponse ventilatoire à l’effort est fréquemment inadaptée en cas d’effort plus intense et génère une sensation d’épuisement physique. La mortalité respiratoire semble être trois fois plus élevée chez les patients atteints d’acromégalie que chez les sujets normaux.
drucken 

www.doping-prevention.com