Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
L’hormone de croissance (hGH) induit un effet anabolisant direct. Elle augmente les taux d’insuline, ce qui déclenche un effet antiprotéolytique pouvant entraîner une augmentation à court terme des performances physiques. Toutefois, une consommation prolongée de hGH peut provoquer une myocardiopathie et une augmentation de l’incidence des arythmies.
L’érythropoïétine (rHuEPO) est essentiellement consommée par les athlètes pratiquant des sports d’endurance afin d’augmenter leur capacité aérobie. Un traitement par rHuEPO entraîne une augmentation dose-dépendante des paramètres hématologiques. Elle augmente la masse des globules rouges et peut aussi accroître les taux de Hb et de Hct en cas d’administrations répétées. Des taux élevés de Hct peuvent entraîner une augmentation de la viscosité du sang, ce qui augmente le risque de thrombose et d’embolie. De plus, des cas d’hypertension artérielle et d’attaques ont été signalés. Une diminution importante de la fréquence cardiaque maximale a également été signalée.
drucken 

www.doping-prevention.com