Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Il est clair que toute modification hormonale peut provoquer des troubles cutanés, la fonction et la structure de la peau étant régulées par les hormones.
  • ACTH ou corticotrophine : l’utilisation de ces produits peut entraîner une réaction allergique, notamment chez les personnes prédisposées à l’asthme, à l’urticaire, à l’eczéma, etc.
  • Érythropoïétine :  peut entraîner des réactions cutanées comme un œdème au point d’injection.
  • Hormone de croissance : hypersécrétion des glandes sébacées.
  • Lévodopa : la prise de cette substance peut provoquer un cancer de la peau.
drucken 

www.doping-prevention.com