Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Les athlètes de haut niveau tentent parfois de diluer leur urine en prenant des diurétiques tels que le furosémide, un médicament fréquemment utilisé pour le traitement de l’hypertension et d’autres maladies cardiovasculaires. L’utilisation de diurétiques par les sportifs est motivée par sa capacité à réguler la masse corporelle (boxe, musculation, etc.) et à renforcer la définition musculaire (body building). L’épitestostérone (E) est utilisée dans les sports mécaniques pour masquer la prise de stéroïdes anabolisants androgènes en maintenant le ratio testostérone/épitestostérone (T/E) à un niveau physiologique normal. Les plasmas sanguins artificiels ont été utilisés dans les sports d’endurance pour masquer l’élévation du taux d’hématocrite causée par une manipulation sanguine ou l’administration d’érythropoïétine. La déshydratation du corps, les troubles de l'équilibre ionique de l’organisme et l’action spécifique des diurétiques entraînent une série d’effets secondaires biomédicaux sur le système nerveux central, dont notamment une sensation de fatigue, une somnolence, un engourdissement, des modifications de l’humeur et de l’état mental.
drucken 

www.doping-prevention.com