Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Un traitement par bêta-2 agonistes peut entraîner une hyperglycémie. L’activation des récepteurs β2 adrénergiques entraîne une glycogénolyse hépatique et une libération de glucagon par le pancréas, ce qui a pour effet d’augmenter la concentration plasmatique en glucose.
drucken 

www.doping-prevention.com