Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Contrairement aux sympathomimétiques classiques, les β2-agonistes agissent sélectivement sur les récepteurs bêta adrénergiques en produisant des effets anabolisants et lipolytiques sur les muscles. En raison du peu d’effets secondaires générés par les β2-agonistes, certains athlètes les considèrent comme une alternative « sûre » aux stéroïdes anabolisants androgènes. Les effets secondaires des β-agonistes sur le système nerveux central incluent la nervosité, l’insomnie et la migraine.  
drucken 

www.doping-prevention.com