Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
L’adrénaline et la noradrénaline, de puissants neurotransmetteurs présents dans la partie sympathique du système nerveux central, agissent grâce à des récepteurs spécifiques (α1, α2 et β1, β2) situés dans divers tissus, dont les tissus musculo-squelettiques et les tissus adipeux. Un β-agoniste se définit comme une substance qui stimule les β-récepteurs. Les principaux représentants des β2-agonistes sont le clenbutérol et le salbutamol, essentiellement utilisés dans le traitement de l’asthme et des spasmes bronchiques qui y sont associés. Compte tenu du fait qu’environ 10 à 15 % des athlètes olympiques souffrent d’un syndrome asthmatique, le taux d’utilisation des β2- agonistes est relativement élevé. Les β2-agonistes ont également des effets anabolisants et lipolytiques sur les muscles. En raison du peu d’effets secondaires générés par les β2-agonistes, certains athlètes les considèrent comme une alternative « sûre » aux stéroïdes anabolisants androgènes. Les effets secondaires des β-agonistes sur le système nerveux central incluent la nervosité, l’insomnie et la migraine.
drucken 

www.doping-prevention.com