Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Les agents respiratoires ont quelques effets secondaires sur l’appareil locomoteur. Ces effets sont basés sur une cascade de liaison des bêta-agonistes aux récepteurs bêta adrénergiques qui influencent plusieurs processus métaboliques et physiologiques des muscles squelettiques. Des effets négatifs sur la structure osseuse (diminution de la masse osseuse, diminution de la densité minérale des os, notamment) apparaissent pendant un traitement chronique. Une consommation excessive de bêta-2 agonistes peut également entraîner des tremblements et des crampes musculaires. Ces effets s’intensifient si le sujet prend également des diurétiques, ce qui est courant chez les culturistes à l’approche d’une compétition.
drucken 

www.doping-prevention.com