Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
La supplémentation exogène en testostérone est associée à une augmentation de la quantité d’œstrogène produite par l’organisme pendant le processus d’aromatisation. Des taux sanguins élevés de testostérone et d’œstrogène déclenchent un mécanisme de régulation qui réduit la production de testostérone, réduite la vitesse d’aromatisation et stabilise le taux d’œstrogène à un niveau physiologique. Une élévation prolongée du taux d’œstrogène peut entraîner une perte de masse musculaire, une prise de graisse et une féminisation de l’ensemble du corps.
Les inhibiteurs de l’aromatase, les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes et d’autres substances anti-œstrogéniques peuvent être considérées comme bénéfiques pour masquer les effets secondaires des stéroïdes anabolisants androgènes.
L’œstrogène produit des effets puissants sur le système nerveux central en contrôlant les systèmes noradrénergiques, dopaminergiques et cholinergiques. Les effets stimulants de l’œstrogène et les effets inhibitoires des substances anti-œstrogéniques sur le système nerveux central modifient la sensation d’énergie et la libido d’une personne.
drucken 

www.doping-prevention.com