Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Les œstrogènes améliorent la réponse humorale et la production d’anticorps. Dans certaines maladies auto-immunes, de fortes concentrations d’œstrogènes ont été détectées chez les deux sexes et les œstrogènes semblent être l’une des principales hormones impliquées dans le dimorphisme de la réponse immunitaire. La manipulation pharmacologique des taux d’hormones gonadiques influence la sensibilité à plusieurs maladies auto-immunes et affecte l’évolution clinique des maladies auto-immunes. Néanmoins, les œstrogènes sont généralement considérés comme des hormones immunostimulantes chez les personnes saines. 
Par conséquent, l’inhibition de l’activité œstrogénique peut également augmenter le risque d’infection et son exacerbation et, en outre, peut altérer le développement des maladies auto-immunes/inflammatoires.
drucken 

www.doping-prevention.com