Technische Universität München

The Entrepreneurial University

 
Les troubles de la fonction hépatique et les maladies hépatiques dus à un traitement par SAA sont essentiellement basés sur l’administration de stéroïdes 17-α-alkylés (ex. : méthyltestostérone, oxymétholone, fluoxymestérone, noréthandrolone et métandiénone). Ces troubles hépatiques peuvent prendre la forme d’une stase biliaire, d’une choléstase, d’une péliose hépatique et d’hépatomes. En outre, des recherches ont montré une diminution de la lipoprotéine de haute densité (la « bonne ») ainsi qu’une augmentation de la lipoprotéine de faible densité (la « mauvaise ») et de l’apolipoprotéine A athérogène. Ces effets secondaires sont généralement réversibles et disparaissent lors de l’arrêt du traitement.
drucken 

www.doping-prevention.com